Sauvons un site pilote de l'agriculture biologique en France

Publié le par Verts Centre


La Ferme de Sainte-Marthe, menacée par une saisie-vente de la part du groupe agricole Agralys, doit être pérennisée et devenir un lieu collectif pilote pour l'agriculture biologique.

Les Verts s'associent au mouvement de soutien de la Ferme de Sainte-Marthe, site majeur d'expérimentation et de promotion de l'agriculture biologique en France depuis 1970. Fondée par Philippe Desbrosses, cette ferme a développé des activités de conservation et de diffusion de variétés potagères et fruitières anciennes, et sert de support à de nombreuses activités pour le développement de l'agriculture biologique.

Par son histoire et ses actions, la Ferme de Sainte-Marthe est aujourd'hui de fait un « bien collectif » de l'agriculture biologique française.

Elle est aujourd'hui menacée par une procédure financière engagée par le groupe coopératif Agralys, au motif qu'un programme européen souscrit en commun en 1993 n'a pas été complètement réalisé. Mis en cause par l'UE dans d'autres montages financiers, le groupe Agralys semble avoir préféré rembourser l'ensemble du projet pour limiter ses contentieux européens, et se retourne contre la Ferme de Sainte-Marthe en exigeant 267.000 euros que la Ferme ne peut évidemment pas payer.

Pour que l'agriculture biologique dispose de moyens pour son développement, et devienne l'affaire de tous, Les Verts appellent les citoyens à en soutenir le sauvetage de la ferme et à en faire une structure collective et citoyenne sur le modèle des installations assurées par l'association Terre de Liens. La mobilisation doit permettre de sauvegarder le site, de le pérenniser par une implication collective dans son financement et son statut juridique, de permettre à Philippe Desbrosses de poursuivre son activité de pédagogie et de recherche autour de l'agriculture biologique, et de maintenir la totalité des 24 emplois salariés liés à l'activité de la ferme.

Communiqué de presse des Verts du 3 février 2009

Publié dans national

Commenter cet article